Goussonville Un prêtre de la Fraternité Saint-Pie X accusé de trois viols

Un prêtre de 40 ans, ancien directeur de l'école privée de Goussonville (Yvelines), appartenant à la Fraternité Saint-Pie X, a été mis en examen pour viols et violences sexuelles.

Dernière mise à jour : 09/04/2014 à 21:33

Un prêtre de la fraternité Saint-Pie X a été mis en examen ce mercredi 9 avril au tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines). (photo d'archives)
Un prêtre de la fraternité Saint-Pie X a été mis en examen ce mercredi 9 avril au tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines). (photo d'archives)

L’ancien directeur de l’Ecole Notre-Dame-de-la-Sablonnière, située à Goussonville, a été mis en examen ce mercredi 10 avril par un juge d’instruction de Versailles. Christophe, 40 ans, a été mis en examen pour viols, violences sexuelles et actes de torture et barbarie. Le procureur de la République a requis son placement en détention provisoire.
Les faits reprochés se seraient passés entre septembre et octobre 2010. Durant cette période, trois enseignantes auraient été violées à plusieurs reprises. Certaines auraient même vécu des rites d’exorcisme pour les libérer d’une emprise sexuelle.
L’affaire a éclaté suite à une plainte déposée par un des professeurs, en 2013. Mais, selon nos informations, le prêtre de la Fraternité Saint-Pie X avait déjà été sanctionné par sa hiérarchie et placé dans un monastère pendant deux années.
Au cours des auditions, le père Christophe, ordonné depuis douze ans, a partiellement reconnu les faits. Selon nos informations, il a avoué certaines agressions mais nié les viols. Une expertise psychiatrique doit prochainement être menée. Il semble que le quadragénaire connaisse certains troubles de la personnalité. «Il est obnubilé par la question du sexe, mettant en doute certaines femmes lorsqu’elles se mettent à porter des robes, rapporte une source. En quelque sorte, il agirait ainsi pour soigner le mal par le mal.»
D’ici la fin de la journée, le juge des libertés et de la détention doit se prononcer sur sa remise en liberté ou son incarcération.
La Fraternité Saint-Pie X a été fondée en 1970 par Marcel Lefebvre. En 1988, suite à l’ordination de quatre évêques sans l’accord de Rome, le Vatican avait prononcé leur excommunication. Ces dernières années, le pape Benoît XVI avait invité la Fraternité Saint-Pie X à rejoindre l’Eglise catholique et à reconnaître l’autorité du pape. Elle ne l’a jamais fait.

Goussonville, 78

Versailles
Une de la semaine
Rambouillet
Une de la semaine
Abonnez-vous

Revue de web

    fournis par Google
    Vidéo du moment

    Maladie d'Alzheimer : des mots pour sensibiliser et mobiliser le grand public à venir en aide aux malades et à leurs proches,

    À Feuilleter

    Une Le Guide de l'été
    Les archives